Les Résidences Soleil

Résidences pour gens du bel âge

Contactez-nous sans frais

1 800 363-0663

Accueil>Nouveautés>Dans les médias>Kedgwick: «Le Camp Canak ira de l'avant cette année»

Kedgwick: «Le Camp Canak ira de l'avant cette année»

2015-08-05
Par JEAN-FRANÇOIS BOISVERT
 
« Fermé en 2009, le Camp Canak de Kedgwick – lieu d’accueil destiné aux personnes à besoins spéciaux – essaie depuis sans relâche de renaître. Et les efforts sont sur le point de rapporter.

La relance du Camp Canak devait se faire plus tôt. Des ennuis avec le financement gouvernemental ont ralenti le processus.

«Mais cette fois, l’appui est là et on va aller de l’avant. On veut commencer la préparation du terrain et la fondation en septembre», exprime Margot Bujold, présidente du conseil d’administration du Camp Canak.

Cela fait maintenant six ans que le camp a fermé ses portes en raison de l’état de la structure.

«On a essayé de le réparer à quelques reprises, mais il était vraiment trop vieux et trop en mauvais état. Il n’était plus assurable», soutient pour sa part Danielle Babineau, du Camp Canak.

Initialement estimé à 1,4 million $, le coût du projet de reconstruction dépasse maintenant les 2 millions $ en raison de la hausse du coût de la vie. Cette augmentation n’a pas découragé les membres du comité du camp, mais elle les a toutefois forcés à revoir le tout à la baisse. De 12 chambres de deux lits chacune, les nouveaux plans font plutôt état de neuf chambres, donc une possibilité de 18 locataires.

«Mais nous aurons toujours du terrain de disponible pour ajouter et ajouter une aile dans le futur selon les besoins. L’important, c’est de commencer tout de suite afin de pouvoir ouvrir et offrir de nouveau le service aux gens. Je sais que certains commencent à être un peu sceptiques, car ça fait longtemps qu’on parle de la réouverture. Mais là on est vraiment tout près. Le Camp Canak ira de l’avant cette année, j’en suis persuadée», confie Mme Babineau.

Le camp est un centre d’hébergement et de répit. Il s’adresse aux personnes à besoins spéciaux en les hébergeant quelques jours et en leur proposant diverses activités.

«Pour les clients, c’est un camp de vacances. Pour les familles, c’est un moment de répit, quelques jours de congé où ils sauront que leur proche est en sécurité et qu’il s’amuse. Ça n’a pas de prix. Ce n’est pas toujours facile d’avoir une personne à besoins spéciaux constamment à sa charge. Et je sais de quoi je parle, j’en ai eu une à la maison avec moi pendant des années», indique Mme Bujold, soulignant que le camp a déjà une bonne liste de gens qui attendent avec impatience sa réouverture.
 
En terme de financement, la campagne va plutôt bien pour la construction. Ceci dit, l’organisation vise maintenant à amasser des fonds pour le long terme. Et elle pourra d’ailleurs compter sur tout un coup de pouce en provenance d’un généreux mécène.
 
Camp Canak, Kedgwick, Eddy Savoie, Programme Soleil Camp Canak, Les Résidences Soleil
L'homme d'affaires Eddy Savoie est venu à Kedgwick samedi dernier afin d'offrir son soutien au Camp Canak.
 
Originaire de Kedgwick, l’homme d’affaires Eddy Savoie – bien connu au Québec pour avoir lancé les Résidences Soleil – a tenu à s’impliquer dans cette cause. En fin de semaine dernière, il s’est compromis à donner un montant de 15 000 $ annuellement pendant 20 ans, donc un total de 300 000 $.

Il a convaincu le comité du camp d’opter pour une formule de financement similaire à celle de son Programme Soleil (en vigueur au Québec), c’est-à-dire avoir des donateurs qui s’engagent à faire des dons sur une base annuelle et sur une longue période de temps.

«L’idée est d’utiliser cet argent pour le fonctionnement annuel et non vraiment pour les travaux de construction actuels. Car c’est beau mettre quelque chose sur pied, mais il faut le faire fonctionner par la suite. On vise donc la continuité», exprime Mme Bujold.

L’objectif du Programme Soleil Camp Canak est d’amasser 100 000 $ par année.

«Et M. Savoie nous a confié qu’il a convaincu plusieurs personnes à embarquer dans le projet pour l’équivalent d’environ 23 000 $ en promesse de dons. De notre côté, depuis que nous avons lancé la campagne samedi, nous avons également de nombreuses personnes qui se sont engagées à donner annuellement 50 $, 100 $ et même plus», soutient Mme Bujold.

Puisque la clientèle du camp provient de l’ensemble de la province, la campagne aussi est provinciale. Des pamphlets expliquant le programme ont été imprimés et seront distribués un peu partout. Des formulaires seront également disponibles sur le site web du Camp Canak. »

Consulter tout l'article

Acadienouvelle.com - 5 août 2015
Retour