Les Résidences Soleil

Résidences pour gens du bel âge

Contactez-nous sans frais

1 800 363-0663

Accueil>Nouveautés>Dans les médias>Une soirée symbole de générosité

Une soirée symbole de générosité

2015-09-25

Par Karine Limoges - La Revue de Coeur et d'Action

6e Fête Champêtre

Les convives ont été nombreux et généreux, le 23 septembre, à l’occasion de la 6e édition de la Fête champêtre au profit de la Maison Adhémar-Dion. En matière de dons amassés, il s’agit d’une récolte fracassant les records, soit 200 532 $. Plus de 470 personnes s’étaient réunies au Club de Golf Le Mirage pour célébrer la vie et permettre à la Maison Adhémar-Dion de poursuivre son œuvre.

Offrant gratuitement des services de soins palliatifs de qualité aux gens de Lanaudière, la Maison Adhémar-Dion nécessite 1,8 M$ par année pour son budget de fonctionnement. Prenant la parole à titre de coprésidente d’honneur aux côtés d’Eddy Savoie, propriétaire des Résidences Soleil, Claudette Dion s’est dite honorée que la maison porte le nom de son défunt père. «Les plus touchants témoignages, c’est quand j’entends dire qu’à la Maison Adhémar-Dion, on se sent déjà comme au paradis. Et c’est grâce à la tendresse des bénévoles que la vie peut être belle jusqu’à la fin», a-t-elle soulevé.

Son discours a été suivi de la présentation d’une courte vidéo poignante mettant en lumière les actions que pose chaque jour le personnel envers les résidents. «Les portes sont ouvertes tout le temps à la Maison Adhémar-Dion, a conclu Claudette Dion, au terme de la présentation. C’est grâce aux résidents que l’on comprend à quel point c’est un lieu exceptionnel pour eux qui sont résolus à prendre le meilleur chaque jour, chaque heure.» Elle a par ailleurs invité le public à se montrer généreux envers la cause en se procurant un papillon à 100 $ ou encore en participant à l’encan silencieux.

En entretien avec La Revue, Mme Dion a offert plusieurs exemples de réconfort apporté ces dernières années aux 700 personnes en fin de vie qui ont franchi les portes de la Maison Adhémar-Dion. Par exemple, une fille qui pouvait enfin dormir dans le même lit que sa mère malade, ce qu’elle ne pouvait pas faire à l’hôpital. Ou encore le cas de cette dame qui s’ennuyait tellement de son cheval qu’on lui a fait la surprise de l’emmener sur le site de la maison et de faire en sorte que le cheval passe sa tête par la fenêtre de la résidente en fin de vie. «C’était incroyable, de voir le cheval reconnaître sa propriétaire», expose-t-elle.

Gregory Charles vole le spectacle

Après un cocktail champêtre sur le terrain verdoyant du Mirage, un repas raffiné de quatre services signé Mario Bastien et Andréa Jourdan, un encan à la criée a permis aux invités de se procurer une toile de l’artiste peintre Tex Lecor et une de Céline Brossard à 5 000 $ chacune. À l’enchère, un forfait pour assister à un spectacle de Céline Dion à Las Vegas incluant trois nuitées au Caesars Palace a trouvé preneur pour 10 000 $.

Le clou de la soirée aura cependant été Gregory Charles, qui est monté sur scène vers 22 h. Il a raconté au public comment, lorsqu’il était jeune, sa mère l’emmenait visiter des résidences pour personnes âgées où il s’assoyait au piano et jouait à la demande des gens. Voilà ce qu’il a proposé au public, qui devait lui sortir une date de naissance ou d’un jour significatif, et il entamait une pièce représentative de l’époque. La salle a visiblement apprécié la formule, chantant au son des airs bien connus et se laissant transporter en mouvements. Fidèle à lui-même, Gregory Charles a séduit le public, qui ne s’est pas fait prier pour participer.

Consulter l'article

Retour