Les Résidences Soleil

Résidences pour gens du bel âge

Contactez-nous sans frais

1 800 363-0663

>À propos> Eddy Savoie, un grand bâtisseur

Eddy Savoie, un grand bâtisseur

Proriétaire, président et fondateur de la belle et grande entreprise familiale Les Résidences Soleil, M. Eddy Savoie est part le fait même pionnier du concept de Résidences pour aînés que l’on connaît aujourd’hui partout à travers le Canada. 

Pour Eddy Savoie, réussir en affaires, ce n’est pas simplement faire de bonnes affaires. C’est surtout construire quelque chose qui contribue au bonheur des gens et lorsqu’il est possible d’y impliquer en plus sa famille, c’est tout un privilège!

La famille Savoie développe, construit, opère, gère et est propriétaire unique de l'ensemble de ses résidences pour gens du bel âge au Québec. Une de leurs priorités est que les résidents et employés soient tout comme eux fiers et comblés d'appartenir à cette grande famille!

Voilà pourquoi Eddy Savoie est un homme heureux. Tout en simplicité, tout en franchise, ses yeux pétillent chaque fois qu'il parle de sa famille. En plus de sa passion pour son travail, c’est grâce à son épouse et ses cinq enfants, qui se sont greffés tour à tour dès leur jeune âge au Groupe Savoie, qu’Eddy Savoie trouve sa motivation.

Comme le souligne M. Eddy Savoie: «Notre défi est de participer à augmenter la qualité de vie des gens du bel âge, pouvoir continuer à rendre service à la société. Quand une Résidences Soleil est implantée dans une région, c'est tellement bénéfique pour les municipalités, en plus de créer de l'emploi, cela augmente énormément la qualité de vie des autres gens du bel âge aux alentours. Quand on avance, on force les autres aussi à le faire».


Archives Eddy Savoie

Le parcours d'Eddy Savoie

Extrait du Magazine Immobilier Commercial

«Comme tout véritable self-made-man, Eddy Savoie est parti de rien, c’est-à-dire avec moins de 5 $ en poche pour Montréal, une grande ville qui pouvait offrir à ce jeune homme de 15 ans des perspectives d'avenir prometteuses. Dans ses bagages, il emporte avec lui de solides valeurs inculquées par son père bûcheron et sa mère, qui, en plus d’élever ses huit enfants – dont quatre sont morts en bas âge –, tient un petit magasin général à la maison.

À son arrivée, il déniche un boulot dans une usine avant de travailler comme apprenti. Le soir, il suit diverses formations, car il aspire à plus. Son rêve : devenir entrepreneur. « Vous savez, au Nouveau-Brunswick, une seule personne contrôlait tout : Irving . Je ne voulais pas être à la merci de personne, et le travail ne me faisait pas peur ».

À 21 ans, Eddy Savoie crée sa propre entreprise en mécanique de bâtiment. À la même époque, il fait la rencontre de Carmelle Ouellette, une amie de sa sœur, originaire elle aussi du Nouveau-Brunswick. Après 48 ans de mariage, l’homme parle de sa femme, qui l’a toujours soutenu dans ses projets, comme au premier jour. « C’est mon rayon de soleil et j’ai toujours hâte de rentrer à la maison pour la voir. »

À 28 ans, il lance son entreprise de construction générale qui réalisera au fil du temps des projets immobiliers d’envergure. Il construit entre autres de vastes immeubles locatifs et participe à l’agrandissement de l’hôpital Royal-Victoria et à l’édification de la Maison de la culture Mercier à Montréal.
Archive premiere Résidences Soleil

L'invention d'un concept

C'est l'esprit de famille cher à cet homme qui est à l'origine de l'empire immobilier qu'il a édifié avec Les Résidences Soleil.

Depuis la fin des années 1970, les parents d’Eddy Savoie vivent dans la résidence du couple à Mont-Saint-Hilaire. La santé de son père déclinant au fil de la décennie suivante, l'entrepreneur se résout à installer ses parents dans une résidence pour aînés. Sa famille et lui partent alors en quête d’une résidence confortable et sécuritaire, offrant tous les services, les activités et les soins nécessaires, mais ils n’en trouvent pas.

L'idée de créer une résidence commence à germer dans la tête d’Eddy Savoie qui multiplie les voyages en Europe dans l’espoir d’y découvrir des idées novatrices, mais sans succès. Convaincu qu’il existe au Québec un marché pour un concept de résidence qui allie qualité de vie et sécurité tout en bannissant la notion de mouroir, il passe en mode action.

Monsieur Soleil

L’entrepreneur achète un terrain à Boucherville et finance la construction de sa première résidence grâce à la vente de deux grands immeubles locatifs, Terrasses Villeneuve et Place Nobert, à Longueuil.

Les Résidences Soleil Manoir Boucherville, première Résidences Soleil construite au coût d’une dizaine de millions de dollars, est inauguré en novembre 1988. Eddy Savoie reconnaît que son lancement a été difficile. « Le concept n’était pas connu et ne faisait pas partie de la mentalité des gens. Heureusement, nous continuions alors à faire d’autres projets de construction et nous pouvions combler le manque à gagner. » Deux ans et demi après l’ouverture de la résidence, le taux d’occupation atteint enfin les 95 %.

Eddy Savoie prend alors la décision d'étendre son modèle de résidence pour aînés dans différentes villes du Québec en misant sur le volume. La croissance des résidences sera favorisée par sa présence dans les médias, notamment dans des émissions de télé comme Y’a plein d’soleil, et des campagnes publicitaires qui lui valent le surnom de Monsieur Soleil.

À la fois bâtisseur, propriétaire et gestionnaire, le Groupe Savoie opère aujourd’hui 14 résidences. Il emploie plus de 2 000 personnes, en incluant celles qui travaillent dans l’entreprise de construction. Premier critère d'embauche dans ses résidences : « aimer les gens du bel âge », précise Eddy Savoie.

L'accessibilité à tous

Dans les corridors des Résidences Soleil Manoir Boucherville où se trouve le siège social du Groupe, Eddy Savoie salue chacun des résidents que nous croisons et s’adresse à eux par leur nom. « Il y a encore peu de temps, j’assistais à toutes les fêtes organisées pour souligner les anniversaires du mois dans chacune des résidences. » Dans chaque résidence, un comité des résidents, élu lors de l’assemblée générale annuelle, organise des activités, en collaboration avec la direction. Lors de cette assemblée, parents et résidents peuvent également faire part de leurs doléances. « Nous sommes toujours ouverts aux critiques constructives », affirme M. Savoie.

Conscient de la précarité financière de plusieurs aînés, Eddy Savoie en a fait une cause. « Moi, j’ai connu ça, être pauvre », dit-il au cours de l'entrevue. Au début des années 2000, il mène un combat, en collaboration avec l’Association des résidences pour retraités du Québec (aujourd’hui le Regroupement québécois des résidences pour aînés), qui se conclut par la mise en place d’un crédit d’impôt provincial de 23 % favorisant le maintien à domicile des personnes de 70 ans et plus, riches ou pauvres. « Dans nos résidences, 33 % des gens reçoivent une allocation-logement, ce qui signifie qu’ils ont un revenu de moins de 16 000 $ par année », rapporte M. Savoie. Avec ces crédits, les résidents peuvent ainsi se permettre de loger dans un 1 ⅟2 ou un 2 ⅟2 qui composent entre 25 et 30 % des appartements de chaque résidence.

Au total, plus de 7 000 personnes, dont la moyenne d’âge oscille autour de 83 ans, habitent Les Résidences Soleil. Dix-neuf des 52 centenaires bénéficient du programme Privilège Soleil qui offre gratuitement le logement au résident qui a atteint 100 ans et qui occupe son appartement depuis au moins 10 ans. De plus, un résident qui loge dans le même appartement depuis au moins 10 ans ne reçoit plus d’augmentation de loyer lorsqu’il souffle ses 90 bougies. 

Archives Eddy Savoie

L'art de semer et de récolter

Avec une troisième génération déjà à l'œuvre et une 4e génération qui vient de naître, le Groupe Savoie a donc le vent en poupe.

À 71 ans, Eddy Savoie n’envisage pas de prendre sa retraite, car pour lui, son travail n’en est pas un. Victime d'un grave accident de motoneige il y a trois ans et de deux AVC en octobre dernier, il n’en demeure pas moins toujours actif, même s’il admet avoir ralenti un peu la cadence.

Sa société, Choix du Consommateur et reconnue aussi parmi Les Sociétés les mieux gérées au Canada depuis 12 ans, « n’ira jamais en Bourse, car je n’ai pas besoin de capital », indique Eddy Savoie. Et il n’est pas question de vendre non plus. « J'ai reçu des offres d'achat, mais j'ai toujours refusé. Notre entreprise familiale génère des emplois, crée de la richesse et paie des impôts ici. Les gens devraient y penser avant de nous critiquer », déclare l’homme d’affaires.

« On me dit parfois : "Tu as ramassé un empire." Je ne l’ai pas ramassé. Mathématiquement, il s’est conçu par lui-même. Nous avons su semer et récolter ». »


Une belle grande famille

En plus de son feu sacré et de son intuition pour les affaires, Eddy Savoie a su transmettre ses valeurs à ses enfants. La confiance, la loyauté, le respect de la vie et du travail, l'amour et surtout l'honnêteté constituent des principes qui les guident chaque jour.
C'est sur ces bases solides que le Groupe Savoie a pu bâtir aujourd'hui la plus importante entreprise familiale et société privée dans le domaine des résidences pour personnes du bel âge au Canada.

Un défi constant

Après toutes ces années de travail et de réalisations, Eddy Savoie garde l'œil vif et n'entend pas vouloir ralentir sa course, d'autant que la relève est déjà là. En effet, depuis déjà plusieurs années, sa fille aînée Nataly Savoie est la Présidente exécutive des Résidences Soleil, son fils Eddy Junior Savoie est le Président du volet construction, ses trois autres filles sont aussi Directrices du Groupe Savoie et déjà l'aînée de ses treize petits-enfants dirige le volet marketing de l'entreprise. C'est donc une continuité assurée. En côtoyant la famille Savoie, on comprend. La passion, ça ne se freine pas!

Une vie confortable

Les Résidences Soleil se démarquent particulièrement par la diversité et la quantité des loisirs et services qu’on y retrouve. Piscine, spa, ascenseur, coiffure, bibliothèque, chapelle, ce ne sont que quelques-uns des services que proposent chacune des Résidences Soleil. Comme le dit fièrement Eddy Savoie, pour les résidents « c'est la véritable vie à l'hôtel, rien de moins »!

En savoir plus